ile-thailande

Koh Jum, la baie de Pi Pi et Bamboo Island

Dernier arrêt de notre trip, l’île de Koh Jum, autre îlot préservé du tourisme. Elle est toute proche de Koh Lanta et pourtant elle a su garder son calme et sa tranquillité, sereine loin de la folie des îles plus fréquentées.

Pour y accèder, un bateau vient nous chercher aux alentours de Krabi. L’arrivée à l’hôtel se fait directement sur la plage. L’hôtel Tiang Rai Bay est un tout petit hôtel qui se situe à flanc de montagne avec une plage quasiment déserte. Il est fait de petits bungalows individuels. Lorsque votre bungalow est situé tout en haut, vous faites votre sport de la journée.

koh-jum-thailande

L’île est pour ainsi dire coupée en deux puisqu’une partie est à domination chinoise et l’autre à domination musulmane.

Koh Jum est situé juste en face de l’île de Koh Pi Pi, sa situation est juste parfaite pour partir en long tail à la journée. Entre les images de La Plage et celles vues dans tous les blogs et magazines de voyage, nous sommes pris entre deux sentiments : être fortement déçus du lieu à cause du monde et l’excitation de découvrir un lieu superbe.

Nous partons donc avec masque, tuba, sandwichs et palmes sur un long tail rien que pour nous. Nous sommes ravis. Après une vingtaine de minutes, nous entrons entre les blocs kartisques et là, nous avons tout simplement une vision de ce que pourrait être le paradis. La lumière, les couleurs, tout semble irréel. En écrivant, je me rends compte que les mots ont parfois bien du mal à rendre la beauté du lieu. L’atmosphère au petit matin donne au lieu une ambiance féerique.

maya-beach-thailande
ile-thailande

ile-thailande
ile-thailande

 

Nous poursuivons notre chemin, ou plutôt notre navigation. Notre guide de la journée nous propose de nous rendre à Maya Baie. Et là, grosse déception. D’énormes bateaux d’excursion de Phuket vomissent des flots de touristes au gilets de sauvetage oranges criards qui agressent l’œil autant que le lieu. Les fonds marins sont vides. Nous demandons à notre commandant de bord de nous amener dans un endroit plus tranquille. Maya beach doit être magnifique mais aux aurores ou au coucher du soleil avant et après que les touristes aient déserté les lieux.

Nous faisons l’arrêt suivant entre quelques falaises à côté de quelques autres long tails. Nous respirons déjà plus, et pouvons reprendre notre air béat devant les eaux toujours plus bleues, toujours plus transparentes. Nous n’avons jamais autant sauté d’un bateau, vu autant de poissons et passé autant de temps dans l’eau.

Koh Pi Pi

Le prochain stop est la baie de Pi Pi. Nous pénétrons dans cette immense anse d’un bleu si clair. Nous écarquillons les yeux, l’endroit est juste somptueux. Nous accostons sur la plage, et nous savons en un clin d’œil que l’île de Koh Pi Pi a perdu toute sa saveur. L’île est un enchevêtrement de tôles, de shops pour touristes, d’étrangers qui tiennent les centres de plongée, de tuais au regard désabusé qui vous disent à peine bonjour. L’endroit ne ressemble en rien à la Thailande que nous avons découvert jusque là. Un peu attristés par un tel constat, nous reprenons rapidement le bateau et le large. La baie est vraiment à voir, en revanche rester sur l’île de Pi Pi est pour nous une expérience à éviter.

ko-pi-pi-thailande

ko-pi-pi-thailande

Bamboo Island

Dernier arrêt de la journée, Bamboo Island. Nous ne souhaitons pas descendre sur l’île mais plutôt profiter de la beauté du lieu depuis la mer. Le ciel, la couleur de l’eau, les fonds marins. Tout semble s’agencer pour nous faire regretter de partir. Ce dernier arrêt clos en beauté la journée.

ile-thailande

ile-thailande

img_6713

ile-thailande

ile-thailande

 

Nous finissons notre dernière soirée par un coucher de soleil splendide. Il est temps de rentrer.

Nous repartons de Thailande avec la conviction que ce pays recèle encore de nombreux trésors préservés et qui nous permettent de découvrir le coeur du pays.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *