monument-valley

Usa #4 : Monument Valley, Gooseneck et Bluff

Nous revoilà sur la route. Après Page et ses alentours, nous poussons vers l’est, direction Moab. La route est encore une fois l’occasion de voir défiler de splendides paysages et permet de s’arrêter sur des lieux emblématiques comme Monument Valley.

 

Monument Valley

Avant même d’arriver à Monument Valley, le long de la US-191, on peut admirer les premières buttes témoins rescapées de l’érosion de ce plateau du colorado bien avant de pénétrer dans le parc même. On a cette impression de pénétrer au coeur du far-west et des mythes qui l’entourent. Le site se situe à la frontière entre Utah et Arizona (attention au décalage horaire quand on passe d’un état à l’autre! +/- 1 heure).

Monument Valley se situe en territoire Najavos, le parc ne fait donc pas partie du pass America Beautiful. Comptez 20$ l’entrée du parc.

Le Visitor Center surplombe les buttes les plus connues et on aperçoit la piste serpentant au loin. On a un panorama fantastique sur West Mitten Butte, East Mitten Butte et Merrick Butte.  On se regarde : est ce que notre petite hyundai va survivre à l’aventure ? Car oui nous comptons bien tenter le coup et prendre Valley Drive, cette piste  orange qui s’enfonce entre les buttes, avec notre voiture de ville. Il faut savoir que c’est à nos risques et périls puisque les loueurs de voitures n’assurent pas les véhicules hors des routes goudronnées.

Les premiers mètres sont périlleux car la piste descend assez fortement. D’ailleurs, nous croisons essentiellement des 4×4 ou des SUV. Nous avons eu la chance d’avoir un temps sec, mais on imagine aisément que si la piste est détrempée cela peut s’avérer plus risqué avec une simple voiture.

Nous irons tout de même jusqu’à John Ford’s point (ok c’est pas très très loin mais quand même!). On arrive à éviter les bus de français que nous avons croisé au niveau du Visitor Center. (Nous aurons vraiment eu de la chance tout au long du voyage : peu de monde pour en profiter. L’avantage du hors saison. Pour rappel, nous sommes partis de mi avril à mi mai).

On fait un premier arrêt au niveau de Mitten Butten. Les Navajos y vendent quelques objets artisanaux locaux comme des attrapes rêves, des bijoux.

On poursuit notre chemin jusqu’à John Ford’s Point.  Au bout de cette avancée rocheuse immortalisé par John Ford dans la Chevauchée Fantastique, on a tendance à vraiment se prendre pour un cow-boy. Imaginez-vous un peu, seul face à cette immensité aride et désertique avec pour seuls compagnons, les buttes témoins, impassibles et immuables. Voilà pour le décor.

Sur la gauche de John Ford Point, on peut admirer les Three Sisters, héritage fragile et gracile laissé par l’érosion. On se demande d’ailleurs combien de temps encore elles tiendront en équilibre.

Pour la petite anecdote, de nombreux autres films ont été tournés à Monument Valley, et pas uniquement des western. Pour n’en citer que quelques uns :

  • 2001, l’Odyssée de l’espace  (Stanley Kubrick)
  • Forrest Gump.
  • Thelma et Louise
  • Les Âmes vagabondes
  • Transformers 4 : L’Âge de l’extinction

monument-valley

monument-valley

 

monument-valley

monument-valley

monument-valley

On repart avec une petite frustration : mais où est donc cette ligne droite si connue au bout de laquelle on distingue Monument Valley ? En fait, elle se situe lorsqu’on repart vers le nord. On s’en rend compte en regardant dans le rétro. Ouf, les américains pensent à tout, une aire permet de s’arrêter pour prendre des photos. Il faut être patient : pas évident de prendre une photo sans voiture. Il faut également prendre en compte les conducteurs peu scrupuleux qui s’arrêtent au milieu de la route, sans se soucier des voitures qui passent.

monument-valley

On passe par Mexican Hat. Quel drôle de nom ! Le plus drôle, c’est la capacité de cet énorme rocher à tenir en équilibre tel un chapeau mexicain sur le sommet d’un amas rocheux. Il a d’ailleurs donné son nom au village qui se situe en contrebas, au bord de la rivière San Juan.

mexican-hate

Gooseneck State Park

Après Mexican Hat, on oblique sur la gauche sur l’UT261 puis 316, direction : Gooseneck State Park. C’est un parc fédéral, on paie 5$ l’entrée (le pass America the Beautiful n’est pas accepté). On rencontre très peu de monde, le parc étant à l’écart du circuit plus classique. L’arrêt est rapide mais il vaut le détour, ne serait-ce que pour la vue sur la Rivière San Juan : la rivière forme des méandres incroyablement serrés. On se demande comment cela est d’ailleurs possible. Pour vous donner une idée : on s’approche des falaises, elles plongent 300 mètres plus bas. Si l’on suit les bords de la rivière, les méandres totalisent 8km alors qu’ils ne parcourent que 2 km linéraires.

Conseil : privilégiez le milieu de la journée pour la lumière et les photos. Grand Angle obligatoire !

gooseneck-state-park

On reprend la route principale direction Moab. Nous entrons dans Bluff (quel nom parfait!). C’est une étape à laquelle nous aurions bien consacré 1 ou 2 heures de notre temps mais nous étions pressés par le temps: Bluff et son Fort Historic Site. Une association locale a reconstitué un fort datant de l’époque des pionniers et de la ruée vers l’ouest. On y découvre un vrai camp de pionniers, avec un décor plus vrai que nature. Aux dires des commentaires dithyrambiques sur Trip Advisor, on regrette d’autant plus de ne pas avoir pu faire une halte.  A la sortie, on aperçoit les Twin Rocks, ces deux cheminées qui se finissent par de la roche blanchie.

 

bluff

bluff

On poursuit la route dans ce décor magnifique jusqu’à Moab.

road

 

Pour vous donner un ordre d’idée, nous avons effectué la totalité du trajet Page-Monument Valley sur une journée. C’est donc faisable. Mais nous n’avons pas traîné, alors que nous aurions voulu nous arrêter un nombre incalculable de fois :D. Si vous voulez y aller tranquillement et faire par exemple un coucher de soleil sur Monument Valley, n’hésitez pas à faire une halte pour la nuit dans les environs.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *