deadhorsepoint

USA #5 : Parcs Nationaux Arches et Canyonlands

Arches et Canyonlands : deux très gros coups de coeur de notre roadtrip. Vraiment. Nous avons adoré. Les paysages sont spectaculaires, incroyablement spectaculaires.

Mais revenons là où nous nous sommes quittés : nous arrivons de Monument Valley. Nous nous installons à Moab même, au camping KOA qui est une chaîne de camping US. Le camping est au bord de la route donc un peu bruyant mais nous n’y passons que très peu de temps. Sanitaires corrects, accueil sympathique. En camping, on peut facilement dormir dans les parcs, mais la plupart des campings sont des campings primitifs (toilettes sèches, pas d’eau etc) et nous ne sommes pas équipés pour cela.

Arches

Nous attaquons par Arches dès le lendemain matin. Départ tôt. On traverse Moab , direction le nord sur la UT-191. Quelques kilomètres à la sortie de la ville, nous prenons à droite. L’entrée du parc est située en bas d’une barre rocheuse. On ne devine donc rien de ce qui nous attend. Nous arrivons pour 8h à l’entrée du parc, et là, surprise personne aux guérites, nous passons donc sans payer (oui nous y étions la semaine d’anniversaire des parcs nationaux et jusqu’à présent nous n’avions pas payé ni pris le passe America Beautiful. Mais maintenant il faudrait que nous payions). Nous avons trop bonne conscience et décidons d’aller payer notre entrée au visitor center (oui on sait!).

Alerte bon plan : la ranger à l’accueil nous indique que si personne n’est à la guérite, nous ne payons pas l’entrée du parc, c’est le jeu.

Le Visitor Center est bien fait : il présente les particularités géo morphologiques du parc, la faune et la flore. Pour la petite info géo-morphologique, ces arches sont le résultat de l’érosion par l’eau et par les fortes amplitudes thermiques. L’érosion a donc fait s’effondrer les parties inférieurs friables alors que ne subsistaient que les parties supérieures plus résistantes.

Nous reprenons la voiture et entamons l’ascension (tranquille) vers le plateau supérieur.

Et là commença une journée faite d’émerveillements, de wahou et de paysages exceptionnels. Pour se repérer, on vous met la carte officielle du parc qu’on nous donne à l’entrée ou qu’on trouve sur le site des parcs nationaux US.

arches-map

  1. Premier arrêt : Park Avenue View Point
  2. On continue ensuite jusqu’au Balanced Rock : incroyable comment cet énorme rocher tient encore au sommet du pic rocheux
  3. On prend l’embranchement sur la droite pour aller à la Windows section. On gare la voiture. Attention les places sont très limitées et le parking est quasiment plein : en pleine saison cela doit être un beau bazar. Il est demandé aux visiteurs de revenir plus tard si le parking est plein.
  4. On se promène direction Turret Arche et North/South Arche. Qu’on se sent petit. Le parc est tellement grand qu’au final on ne croise pas tellement de monde autour de certaines arches. Le ciel est incroyable avec des nuages tels des moutons ou du coton (c’est à vous de voir) qui donnent une impression d’infini.
  5. On revient sur nos pas pour aller direction Double Arche, ces deux arches quasiment perpendiculaires l’une à l’autre. Les gardes du parc refont le chemin, rien à dire les sentiers sont vraiment impeccables. L’accès aux principales arches se fait très facilement. Ces américains savent y faire en termes de parcs nationaux, il n’y a pas à dire, comme leur voisin canadien d’ailleurs !
  6. On choisit de filer vers le Devils Garden Trailhead car les nuages se font menaçant et nous voulons en voir le maximum avant la pluie. Un stop au Salt Valley Overlook et un à Fiery Furnace Viewpoint : vue splendide, prenez vraiment le temps de vous arrêter.
  7. On s’arrête également pour aller voir Sand Dune : on se faufile entre les roches et on découvre bien cachée, cette arche fragile. Des panneaux nous mettent en garde : un bout s’est écroulé récemment. Cela nous rappelle combien ces édifices sont éphémères et donc d’autant plus majestueux.
  8. Arrêt pique-nique avant la route en boucle où se garer pour Devils Garden Trailhead : l’air de pic-nique est déserte, rien que pour nous. Ce ciel est décidément incroyable : un bleu limpide, de jolis nuages blancs posés ici et là (oui, les nuages peuvent être jolis) et et l’autre côté un ciel de plus en plus menaçant.
  9. Encore une fois, le parking est bien plein au départ du sentier Devils Garden. Ici les arches sont situées un peu plus loin, il faut donc marcher une trentaine de minutes (tout est relatif bien sur !). On arrive à l’une des arches les plus fragiles que nous aillons vu : Landscape Arche. Elle ne tient qu’à un fil mais est juste gigantesque. La pluie fait son apparition mais raisonnablement.
  10. Nous retournons prendre la voiture pour la dernière partie facilement accessible du parc : Delicate Arche
  11. Le ciel est vraiment très très noir, nous faisons donc à grand regret une croix sur la balade jusqu’à Delicate Arche et nous contentons de l’observer depuis le Lower View point. Ok on était loin, mais on la voit plutôt bien.

Ce parc demanderait beaucoup plus de temps pour être exploré et pour pouvoir profiter de cet environnement unique mais une journée permet de se faire une belle première idée des trésors qu’il recèle.

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

arches

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

arches-parc-national

Un dernier arrêt pour prendre l’orage qui arrive. Nous passerons la nuit dans notre tente sous un déluge.

Deadhorse point

Le lendemain, le temps oscille entre nuages et ciel bleu. Nous ne perdons pas de temps et nous dirigeons vers Canyonlands. Même route que le veille, direction la sortie de Moab mais après 30minutes de route nous arrivons à l’intersection de Crescent Junction avec la Highway 50. Il y a comme un problème ! Il semble que nous aillons manquer l’embranchement. Retour sur nos pas : après vérification le panneau qui indiquait l’embranchement en arrivant de Moab n’était pas ou n’était plus. Pour point de repère, il suffit de tourner au niveau de Moab Giant qui est matérialisé par un dinosaure en bord de route :c’est la UT-313.

On commence alors à monter, les nuages se font plus menaçants (encore une fois! ils nous en veulent!). On prend l’embranchement sur la gauche, direction Deadhorse Point State Park. Entrée payant puisque State Park : 10$ par véhicule. Mais vraiment, et on insiste sur le vraiment, cela vaut le coup. On s’arrête à Meander Overlook : premier « wahou » de la journée. L’érosion fait son oeuvre mais certaines roches s’entêtent et offrent des paysages toujours plus spectaculaires. Ensuite direction DeadHorse Point Overlook car la pluie n’est plus très loin. Et là, le point de vue est comment dire … (j’arrive au bout des synonymes et superlatifs avec ce roadtrip), c’est encore une fois une claque. Le point de vue offre un panorama exceptionnel sur le Colorado qui serpente au coeur du Canyon (et oui il n’y a pas qu’au Grand Canyon que le Colorado a gagné la bataille de l’érosion). On assiste en simple spectateurs à la bataille des éléments, entre ciel bleu, soleil, nuages menaçants et pluie.

deadhorse-point

deadhorsepoint

deadhorsepoint

 

Canyonlands

On fait ensuite demi-tour pour aller voir (un petit bout de) Canyonlands avant de ne plus pouvoir mettre le nez dehors . Nous entrons dans la partie du parc appelé Island in the Sky. C’est la partie  la plus accessible, la plus connue et la plus visitée. Le parc est tellement grand qu’on peut au mieux espérer faire uniquement Island in the Sky dans la journée, et encore seulement les principaux points de vue et les petites balades.

Canyonlands

Nous faisons 4 arrêts :

  • Green River Overlook : encore un de ces panoramas spectaculaires et certainement parmi les plus beaux de ce qu’on a fait. Malgré le ciel gris, malgré le pluie fine, on prend le temps de se promener le long de la falaise. Attention : comme à Horseshoe Bend, il n’y a pas de garde fou au bord du précipice et quand il pleut, c’est glissant !
  • Mesa Arche : on se gare et on part sur cette courte mais agréable balade qui nous mène à Mesa Arche. Certainement le lieu où on a croisé le plus de monde. L’arche est au bord de la falaise (au coucher du soleil, elle doit être magnifique). J’essaie de la prendre en photo mais pour avoir personne dans mon champ c’est assez compliqué ! Après maintes tentatives, on a quelque chose.
  • Upheaval Dome Lookout : cratère aux origines mystérieuses, certains prétendent suite à la chute d’une météorite. On peut l’admirer en empruntant le trail, on peut s’arrêter au point de vue ou continuer plus avant. Certains passages peuvent être un peu escarpés !
  • Shafer Canyon Overlook : dernier arrêt, à regret. Joli vue sur le canyon.

canyonlands

canyonlands

canyonlands

canyonlands

canyonlands

canyonlands

 

Canyonlands et Arches National parks sont vraiment deux très gros coup de coeur de notre roadtrip. On y retournera certainement. On prendra le temps de découvrir les trésors qui s’y cachent.

Retour à Moab pour un bon hamburger/frites dans une ambiance sportive (période de playoff oblige) et un décor modern au Spoke on Center sur la rue principale de Moab.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *