big-sur

USA #7 : San Francisco et la Route 1

Dernière étape de notre roadtrip. Le temps passe beaucoup trop vite. Nous abordons la côte en laissant dernière nous tant de paysages splendides. Petit moment de spleen mais hâte de (re)découvrir San Francisco et la côte.

San Francisco

Nous voilà rendus à San Francisco. On vous donne le top 10 des choses à faire pour une première visite de la ville.

#1. Louer un vélo et traverser le Golden Gate Bridge.

Un conseil : passez sous la highway après le pont et montez (petite pensée émue pour nos mollets qui ont chauffé) au point de vue qui surplombe le Golden Gate Bridge. Très venteux mais spectaculaire.

golden-gate-bridge

golden-gate-bridge

 

De nombreux loueurs de vélo proposent des locations autour de la baie. En saison, réservez les la vieille pour ne pas avoir de mauvaise surprise le matin et pouvoir profiter de votre journée.

#2. Manger des crustacés en mode fast food sur Fisherman Wharf

Je suis une grande fan des crustacés et autant dire que Fisherman Wharf est un peu le paradis pour cela. Soyons clairs : Fisherman Wharf, c’est l’endroit le plus touristique de San Francisco. Faites une croix sur les locaux, ici tout est tourné vers le touriste.  Une fois qu’on s’en est accommodé, on peut profiter.

Au passage, on se balade et on va jusqu’au Pier 9 voir les phoques et otaries se prélasser sur les caissons flottants, se chamailler et se pousser à l’eau.

fisherman-wharf

fisherman-wharf

fisherman-wharf

#3. Castro pour son ambiance unique

Castro c’est essentiellement cette grande rue dont l’entrée est fièrement marquée par cette immense drapeau aux couleurs de la communauté LGBT

castro

On vous conseille de retourner vers le centre avec le tram, beaucoup plus authentique et agréable que le cable car.

tram-san-francisco

san-francisco

#4. Mission District et son street art

Mission c’est le quartier “latino”. On s’y arrête pour l’église Dolores et pour ses allées colorées. On fait une pause déjeuner dans une Taqueria.

Nous avons ensuite fait Clarion Alley Street (90 Clarion Alley) connu pour ses murs recouverts de graff. On est au coeur du street art. Ces allées s’inspirent de ce qui se fait sur Balmy Alley.

street-art-san-francisco

street-art-san-francisco

street-art-san-francisco

 

 

street-art-san-francisco

street-art-san-francisco

La seconde est une toute petite allée, où quelques personnes assez louches trainent. On nous recommande gentillement de ne pas rester la. On ne nous le dit pas deux fois : nous prenons la première ruelle qui débouche sur Guerrero Street et remontons prendre le tram sur Market Street.

street-art-san-francisco

#5. Le coucher de soleil sur Baker Beach

Le coucher de soleil est juste incroyable : vue infinie sur la mer et sur notre droite le Golden Gate Bridge.

Prévoir une veste car il peut faire vite frais.

baker-beach-san-francisco

baker-beach-san-francisco

baker-beach-san-francisco

baker-beach

baker-beach-san-francisco

 

 

Pour finir la soirée en beauté, rendez vous au restaurant Pizetta 211 pour déguster une pizzetta exceptionnelle. Tout est fait maison avec des produits frais, c’est excellent. Pensez à réserver car c’est vite plein!

#6. Lombard Street pour sa rue étourdissante

La rue se mérite : on peut se mettre en bas de Lombard Street pour prendre la photo puis monter en empruntant les trottoirs sur le côté.

lombard-street

lombard-street

 

lombard-street

lombard-street

#7. Les Painted Ladies

Les Painted Ladies, ce sont ces petites maison bien sagement alignées qui sont peintes de différents couleurs. Un joli parc à la pelouse bien verte permet de se reposer après avoir monté les pentes plutôt raides menant aux belles façades. On se pose dans l’herbe et on admire ce bel alignement avec la vue sur le reste de la ville en arrière plan .

painted-ladies

#8. Alcatraz

Ambiance bien particulière dans cette prison si célèbre. On y accède par bateau depuis les Pier. Une longue file d’attente est matérialisée par un système de corde. On débarque après une courte traversée, on entre dans la prison par les douches. On imagine les conditions de détention assez effroyables. D’immenses portraits des prisonniers les plus célèbres.

On y découvre une histoire bien plus riche, tour à tour caserne militaire, puis prison, puis zone occupée par les tribus amérindiennes et enfin réserve naturelle.

On visite la zone réservée aux gardiens et à leur famille, on admire le panorama sur la ville, sur le Golden Gate Bridge.

Un conseil : réservez votre billet sur internet, vous risquez sinon de vous retrouver le bec dans l’eau.

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

alcatraz-san-francisco

#9. Chinatown

Véritable ville à l’intérieur de la ville, on aime son entrée, son ambiance déconnectée du reste de la ville.

chinatown

 

Le bonus 10 : la classe ouverte sur scène du San Francisco Ballet. Ok c’est une fois par an et nous avons eu une chance incroyable d’y être ce jour-là. C’est totalement gratuit, il suffit de se présenter devant le théâtre à l’heure indiquée.

Et si vous avez encore du temps :

  • Faites du shopping sur Union Square
  • Descendez jusqu’à Sausalito et revenez en ferry jusqu’à San Francisco

On déconseille le Cable Car. Alors oui c’est impressionnant car les rues sont vraiment vraiment très raides et le freinage se fait à la main. Mais on se sent vraiment un touriste, c’est bien souvent bondé, on est bloqué à l’intérieur et le personnel est plus que désagréable.

En descendant la route 1

On parle bien de la route 1 et non de la highway. Cette route mythique qui longe la côte offre des paysages exceptionnels. Nous n’avions qu’une journée pour la faire, nous vous conseillons d’y passer trois jours pour avoir le temps de profiter.  

route-1

route-1

Point Lobos Reyes State Reserve

Un petit parc avec des plages sauvages sur lesquelles se prélassent des phoques et leur bébés. Un sentier qui longe la côte et offre de superbes points de vue. Que demander de plus ?

Ici, on respecte la faune et la flore : on chuchote pour ne pas incommoder les phoques, on respecte les sentiers. Des gardes passionnés n’hésitent pas à s’arrêter et à nous raconter des anecdotes.

Bon plan : L’entrée de 10 dollars donne également accès à Julia Burns State Park et Pfeiffer Park

point-lobos-reyes

point-lobos-reyes

point-lobos-reyes

point-lobos-reyes

point-lobos-reyes

point-reyes-lobos

Big Sur

Gros coup de coeur pour cette partie à flanc de montagne totalement sauvage.

Conseil 1: mettez bien de l’essence avant de vous y engager.

Conseil 2 : ouvrez grand vos yeux, nous avons eu la chance de voir des baleines passées au large

Beauté brute, sauvage.

big-sur

big-sur

big-sur

big-sur

big-sur

Piedras Blancas

Alerte ! Stop incontournable sur la fin de la Highway 1.  Encore mieux que le Pier 9 de San Francisco.

Des éléphants de mer partout . Les éléphants de mer, ce sont ces phoques géants avec un nez qui rappelle la trompe de l’éléphant. Cette plage est juste incroyable.  Selon les chiffres officiels, cette colonie d’éléphants de mer est constitué de 17 000 spécimens. Oui vous avez bien lu : 17 000. C’est totalement dingue.

Les phoques se montent dessus, se battent, mugissent férocement. Le spectacle est vraiment impressionnant.

piedras-blancas

 

Attention aux écureuils qui ont l’habitude d’être nourris par les touristes. On les laisse tranquille et reprenons la route jusqu’à Los Angeles.

Et voilà, après une dernière nuit à Los Angeles, c’est l’heure de rentrer. Ce voyage a été splendide : les paysages sont à couper le souffle, on intègre très facilement le mode de vie américain qui reste tout de même différent de notre quotidien français. Nous avons déjà hâte de reprendre la route pour de nouvelles aventures.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *